Après le primaire, après le lycée, l'université.

Publié le par CC

Etonnant, le collège passe (pour l'instant) au travers des grosses réformes Darcozystes...

Donc, la coordination nationale des universités a réuni le 22 janvier 2009 des délégués provenant de quarante six universités. Elle a voté les motions suivantes :

Motion n°1 :
Elle condamne la mise en place d’une politique d’affaiblissement structurel de l’enseignement et de la recherche, la précarisation des personnels de toutes catégories, notamment au travers de l’individualisation des carrières, de la mise en place du nouveau contrat doctoral et des suppressions d’emplois. Elle exige le rétablissement des postes supprimés, un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires dans les universités et les grands organismes de recherche, et soutient les mobilisations en cours.

Elle déclare que si le Ministère ne retire pas, sans préalable :

- le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs
- la réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré

l’université française se mettra en grève totale, reconductible et illimitée : le 2 février 2009 l’université s’arrête.


Motion n°2 :
La coordination nationale a également voté l’appel immédiat à la rétention des notes, la non transmission des maquettes de formation des enseignants du premier et du second cycle et le soutien aux mouvements de grève qui ont déjà commencé ainsi que l’appel au renforcement de la mobilisation dans tous les établissements.

Pour résumer, ça commence à bouger bien fort dans les facs.

Et pour l'instant, personne n'en parle vraiment...Il y a quand même une dépêche AFP aujourd'hui, reprise ici sur le site NousVousIls.

CC

Commenter cet article

Colin 24/01/2009 14:49

Je ne me souviens pas avoir entendu beaucoup de profs expliquait qu'ils bossaient plus que d'autres... si déjà on arrêtait de les considérer comme des feignasses de privilégiés, ils seraient heureux !Ensuite, pour ce qui est de l'éternel discours des syndicats qui protestent sans proposer... renseignez vous un peu et vous verrez qu'ils ont fait des propositions. Sur la masterisation, par exemple, ils proposent un système sous forme 3+2 : capes d'histoire, une licence d'histoire à l'issue de laquelle il y a un concours académique, puis deux ans de formation pédagogique avec stages et rémunérations à l'issue de laquelle presque tous seraient titularisés... Par exemple...

CC 24/01/2009 09:57

Bonjour Julien,Les jeunes en puma et en nike restent des jeunes. Et moi, je les adore...Pas tous, évidemment, mais je vous assure qu'il faut passer outre les préjugés...Je vous invite à venir un peu voir ce que ça donne en vrai...;)CC

Julien 24/01/2009 00:12

Oui les vacances me font envie mais le boulot d'enseignant beaucoup moins ...surtout si c'est pour etre entourés de jeunes en jogging puma et baskets nike :-)Ce qui m'exaspere avec les enseignants, ce n'est pas les vacances (tout le monde y a droit ) , c'est seulement le fait de venir dire aux gens qu'ils bossent + que les autres! Mais vous avez le merite de reconnaitre que ce n'est pas le cas.

CC 24/01/2009 00:05

Ah, ces vacances...Elles vous font envie ? Passez le concours d'enseignant !!Sachez toutefois qu'elles ne sont pas payées, d'ailleurs. Le salaire (de misère) des profs correspond à 10 mois répartis sur 12. Les vacances d'été servent à se reposer et à lire les programmes et les BO, lorsqu'on a la chance de connaître son affectation de septembre. Lorsqu'on est en poste fixe, on a parfois la chance de connaître les classes qu'on aura en septembre. Mais pour beaucoup, on ne sait rien avant le premier septembre.Pour les TZR, de plus en plus nombreux, parce que flexibles au possible, ils ne connaissent leur classe que le jour pour le lendemain. Ca laisse bien peu de place au sommeil...Les petites vacances en cours d'année servent donc à corriger et à préparer. Elles ne comptent pas vraiment en tant que vacances.En fait, je ne travaille pas beaucoup moins qu'un cadre du privé, j'ai toujours du travail à la maison, j'ai toujours la tête occupée par mon travail. Sauf pendant les quelques semaines d'été qui correspondent à peu près au 5 semaines de congés payés + RTT du privé. Mais je suis sûre que vous êtes farouchement opposé aux RTT et aux 35h qui les ont créees...CC

Julien 23/01/2009 23:54

Entre les écoles de commerce et les fac il n'y a pas de juste milieu ?Je suis pret à payer pour une formation de qualité et qui m'interesse ! Qui vous dit que je suis interessé par ce que les ecoles de commerce enseignent ? Pour les cours, c'est bien de préparer des leçons , l'été (donc avant que la rentrée commence et avant de connaitre  le niveau de la classe) pour pouvoir s'adapter aux aptitutes de chacun ! Un prof devin, c'est génial !