Le Parti du Président

Publié le par CC

« Concentration de tous les pouvoirs entre les mains d'un individu, d'une assemblée, d'un parti ; organisation politique caractérisée par cette concentration de pouvoirs »

Voilà la définition du mot...dictature selon le Robert.

Après l'anéantissement de l'autre grand parti politique français, l'UMP, dirigée sans complexe par Sarkozy Tout Puissant, occupe seul le terrain.

Notre SarkoToutPuissant tape sur le pouvoir judiciaire , il brise le pouvoir du Sénat en appliquant les lois avant même qu'elles soit votées, il met à sa botte le pouvoir médiatique.

Je suis un peu inquiète. Pas vous ?

Bon, pour dédramatiser, on peut se dire que Sarkozy, c'est un peu le Mac Mahon de la Vème République.



Se rendant aujourd'hui à Bordeaux, il aurait déclaré : "Que de vent ! Que de vent !" (Merci pour l'idée, Jean)

Et concernant l'UMP, là, c'est sûr, il a dit : "J'y suis, j'y reste !"

CC

Commenter cet article

Etiam Rides 26/01/2009 21:31

Il faudrait aussi mentionner le service minimum et la haine d'un certain syndicat vomie par le nain gesticulateur sur les tous les journaux télé, qui a failli dégénérer en lynchage contre des agents de la SNCF vendredi dernier à St-Lazare...

b.mode 25/01/2009 07:03

Merde le premier avait marché...

b.mode 25/01/2009 07:02

A cet égard, son discours hier devant un UMP subjugué fut un monument d'autosatisfaction et de suffisance. Le point culminent de sa prétention fut atteint quand il s'adressa à Devedjian dans ces termes. "Je sais, Patrick, passer après moi à la tête de l'UMP, c'était pas un cadeau." Le tout ponctué d'un sourire niais...

b.mode 25/01/2009 06:58

A cet égard, son discours hier devant l'UMP subjugué était un monument d'autosatisfation et de suffisance. Le point culminant de la prétention est quand il dit à Devedjian. " je sais, Patrick, passer après moi à la tête de l'UMP, c'était pas un cadeau. " le tout suivi d'un sourire niais...