Les remerciements de Peugeot pour les 7,8 milliards

Publié le par CC

Lundi, je m'interrogeais sur cet argent distribué aux industriels de l'automobile : 7,8 milliards d'Euros...

Dans Twitter, un charmant libéral m'avait accusée de mauvaise foi. Il est vrai que l'Etat avait soi-disant imposé fermement ses contre-parties ! Pas de licenciement, pas de délocalisation.

Aujourd'hui, Peugeot a dit merci.

Ce genre de merci :




11000 "départs volontaires" prévus.

Merci, vraiment, fallait pas...

CC

Commenter cet article

CC 12/02/2009 21:05

Bonsoir,@ Rébus : oui, cette loi est une sacrée saloperie...@Je suis innocent : voilà la meilleure réponse qu'on peut faire à un libéral. Tout charmant qu'il soit !@Philippe : oui, entre 6000 et 7000...C'est pas mieux...Et pour Total, c'est clair qu'ils ont fait des bénéfs : rien qu'entre le temps où le pétrole a chuté à la bourse et le moment où il a baissé (un peu) à la pompe...Rien que ça...Pffffff...

Philippe Sage 12/02/2009 20:07

Ouh-là, attention ... Il faut être précis. Les 11 000 "départs volontaires" que tu évoques, c'est pour le monde. Or comme tu le présentes, on pourrait penser qu'il s'agit de la France.Pour la France, ce sera entre 6 et 7000.Pour le reste, les "départs volontaires", voilà comment ça se danse dans la vraie vie :

Je suis innocent 11/02/2009 23:34

Perso je sais ce qu'est un "départ volontaire", c'est ce qui m'est arrivé il ya 10ans.On m'a fait des pressions, on m'a suggèré, on m'a menacé à demi mots ... En fait j'ai été viré.. Avec un joli chèque certes, mais à l'époque j'usse préféré conserver mon emploi ..Déjà à l'époque les charettes comme on disait étaient aussi fréquentes et ce, avec la bénédiction et la complicité du gouvernement Jospin qui a donné plein d'argent à l'entreprise pour laquelle j'étais salarié ... La méthode était encore plus douteuse et plus contestable car on ne pouvait pas mettre ca sur le compte de la crise ...

Rébus 11/02/2009 22:36

Le départ volontaire, on peut un peu quelque peut forcer la main, ou du moins l'azider d'un grand coup de pied au derrière, d'autant que, depuis Raffarin, il appartient au salarié d eprouver un éventuel harcèlement.Alors, volontaires, avec tous les Kapos managers qui veulent se fair eune place au soleil en étant plus charognards que les autres, hum

CC 11/02/2009 17:09

Bonsoir Pema Délocalisation ? Découverte du monde grâce à l'entreprise ?:)CC