Oh My God, OGM...

Publié le par CC

En me baladant sur Internet, ce soir, épuisée après une longue journée, j'ai lu un très bon billet de Peuples et je me suis fait cette réflexion : si j'avais eu le temps d'écrire un billet aujourd'hui, cela aurait été sur ce sujet.

En fait, le sujet est revenu sur le devant de la scène à cause d'un article du Figaro pour le moins surprenant, à cause de son contenu et de sa date, comme l'explique très bien Peuples.

La mauvaise foi de cette communication qui "tombe si mal" (ou si bien, tout dépend des intérêts) surfe allègrement sur une idée fausse : OGM = danger pour la santé. Ce qui est idiot, puisque modifier les gènes d'une plante, l'homme, quand il fait une greffe, par exemple, et la nature, lors de son évolution, le fait depuis toujours...

Le problème, c'est que le faire ainsi, grâce à la science et de manière contrôlée dans un but précis et déterminé, ça change tout.

D'abord, il y a des problèmes de biotope, comme le résume bien l'article de Peuples.



Ensuite, il faut comprendre dans quel but on fait cette modification : c'est souvent pour rendre le maïs (ou les autres plantes) résistant aux insecticides ou aux pesticides. On peut ensuite asperger les champs de produits toxiques : seules les mauvaises herbes trépassent. Ce qu'il faut savoir, c'est que Monsanto est aussi le roi du pesticide (Round-up, c'est lui...)

Le problème, c'est que les pesticides, on les retrouve ensuite dans notre salade aux maïs. Ou dans notre poêlée de soja, comme vous préférez...

Enfin, ces plants transgéniques sont aussi des pièges à agriculteurs : en effet, ce sont des produits hybrides ET breveté. Le paysan ne peut donc plus produire ses propres semences à partir de la récolte précédente. Il est obligé, chaque année de racheter la semence.

Pour Monsanto, c'est donc une belle rente d'assurée. Et pour l'agriculteur, un puits sans fond...

Il est bien finalement, mon billet du jour, en fait !!!!

CC

Commenter cet article

thom 19/02/2009 14:46

"Ensuite, il faut comprendre dans quel but on fait cette modification : c'est souvent pour rendre le maïs (ou les autres plantes) résistant aux insecticides ou aux pesticides. On peut ensuite asperger les champs de produits toxiques"C'est vrai pour la plupart des OGM. Le problème c'est que précisément le maïs MON 810 n'est pas de ce genre là. Plutôt que de résister aux pesticides, il produit lui-même un insecticide (si j'en crois ce qui est écrit [ici|http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/genetique-2/d/mon810_5163/]). Dès lors le rapport de l'Afssa concerne non pas un organisme génétiquement modifié séparé du flot d'insecticide qu'on peut mettre dessus, mais un organisme qui sécrète un insecticide. En clair : manger de l'insecticide (en tout cas celui-là), c'est pas mauvais pour la santé... Je pense qu'ils se payent notre fiole.

BA 14/02/2009 09:34

Xavier Darcos vient une nouvelle fois de montrer son incompétence.
Xavier Darcos vient une nouvelle fois de montrer son ignorance de la réalité sur la formation des enseignants.
Devant un tel niveau d’incompétence, même la CFDT attaque violemment Xavier Darcos ! C’est vous dire !
Lisez cet article :
 
Sgen-CFDT : les propos de Xavier Darcos sur la formation des enseignants sont "insultants" et "scandaleux".
Le Sgen-CFDT a fustigé les propos tenus jeudi 12 février par Xavier Darcos sur la formation actuelle des enseignants, estimant dans un communiqué publié vendredi qu’ils étaient "insultants", "stupéfiants et "scandaleux".
"Aujourd’hui, les professeurs passent un concours, ils sont mis dans l’Institut de formation des maîtres, où on leur apprend des théories générales sur l’éducation et de temps à autre, ils vont remplacer un professeur absent. C’est pas comme ça qu’on forme des gens. Autrement dit, ils sont sans arrêt devant un simulateur de vol. Alors que dans le système que je propose, ils ne seront pas dans un simulateur de vol", avait dit le ministre de l’Education à RMC.
"Pour le Sgen-CFDT, de tels propos sont à la fois stupéfiants et scandaleux", même "insultants", écrit le Sgen-CFDT.
"Non, les professeurs stagiaires ne se contentent pas de remplacer de temps à autre un professeur absent".
M. Darcos le "sait", ajoute le Sgen-CFDT, rappelant que les professeurs stagiaires en collèges et lycées sont devant des élèves "en toute responsabilité, huit heures par semaine".
De plus, les instituteurs stagiaires sont devant des élèves "un jour par semaine pendant trente semaines, et en plus six semaines complètes par an".
"Il sait bien qu’en lieu et place de théories générales de l’éducation, ils doivent se confronter à la rude réalité d’un métier de plus en plus difficile, avec l’appui de leurs tuteurs", dit le Sgen-CFDT.
Selon lui, c’est au contraire la réforme proposée à partir de 2010 par M. Darcos "qui peut conduire à un ’simulateur de vol’ pendant la formation en master, parce qu’il ne veut pas financer une vraie formation en alternance", donc "la première année de pratique professionnelle sera pour de nombreux débutants une épreuve insurmontable et traumatisante".
"C’est le gouvernement lui-même qui est en train d’inventer ce dont il impute la responsabilité aux Instituts universitaires de formation des maîtres", déplore-t-il.

Kamizole 13/02/2009 17:13

Oui, excellent billet sur un blog - qui me semble valoir le détour même si je n'ai hélas pas le temps de l'explorer pour l'instant - et que je découvre au hasard d'un lien sur le mien... Votre tour d'horizon sur la question des OGM est exhaustif en peu de lignes. J'ajouterais que la dangerosité des OGM pour nous tient également au fait qu'en ajoutant des substances, non seulement chimiques mais même naturelles, ils risquent de provoquer des réactions allergiques... D'après ce que j'avais lu sur Le Monde il y a déjà pas mal de temps... Par ex. fraises, cacahuètes, etc... Et quand on sait qu'une personne allergique peu faire un choc mortel à une exposition minime au produit en question, no comment !Pour les techniques anciennes de reproduction par bouturage, entage, marsicottage, etc... Un très bon ouvrage de l'historienne Madeleine Foisil - il semble me souvenir que ce fut sa thèse - qui analyse le "livre de raison" (à la fois livre de comptes, agenda où il relatait les évènements au jour le jour) du "Sieur de Gouberville" hobereau normand du XVIè siècle qui travaillait lui-même sur le bouturage et faisait en même temps des recherches empiriques pour améliorer les plantes.

CC 13/02/2009 10:37

Bonjour,@pazmany : oui ! si Borloo tient bon, on ira boire l'apéro !@Etiam : OK !! Je me suis faite avoir par la rhétorique d'Allègre...Grrrrr....
Mais la nature s'automodifie, non ? Par son évolution naturelle ? Je ne suis pas biologiste, il faut dire !
Merci pour la précision !
Et pour l'AFSSA, oui, c'est un scandale...Comme les enquêtes faites pour AREVA par AREVA...On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même...
 
CC

Etiam Rides 13/02/2009 09:24

Sur un autre sujet, 65% des membres de l'AFSSA ont des liens financiers avec les grands groupes industriels...