Giboulées et rois de France

Publié le par CC

Mes élèves sont une source permanente de bonheur. J'adore apprendre des choses à ces petits...

Ce matin, il y avait des giboulées. Ils ne connaissaient pas ce mot, bien que la dame (ou le monsieur, d'ailleurs) de la météo le serine à longueur de bulletins, ces derniers jours...

Ce qui est terrible, pour ces enfants (qui, dans ce cas sont presque des primos-arrivants) c'est qu'ils n'osent pas demander, quand ils ne comprennent pas. Ils ont honte, ils ont peur de la réaction du prof et des autres élèves. Ne pas savoir est terrible pour eux.

C'est alors que mon métier est délicat : il faut percevoir cette ignorance qu'ils tentent de dissimuler, il faut expliquer les choses sans en avoir l'air, il faut faire émerger leur émerveillement devant la compréhension...

Après les giboulées, il y a eu les rois de France. Le problème, avec ces fichus rois, c'est que quand on arrive au XVIIe s., ils se nomment tous Louis. Et par conséquent, ils sont tous le quatorzième et on tous eut la tête tranchée. Et en plus toutes les reines se nomment Marie-Antoinette...

Drôle de cafouillage...

CC

Publié dans bah !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article