Terra

Publié le par CC

                                                              I

Ben oui, faudra bien que je me décide à aller le voir, le toubib. Ça fait trop longtemps que ça dure ces plaques, ces nausées, ces démangeaisons...Bien sûr que je pense au cancer. Il y en a déjà eu tellement, dans le coin.

Y'a eu Georgette Poichat. Elle n'était pourtant pas bien vieille. A peine la soixantaine...Et puis elle n'avait pas vraiment forcé dans la vie. Pourtant, en trois mois, la maladie l'a emportée. Elle ne fumait pas, elle buvait normalement, pas plus que n'importe qui...Un verre de rouge avec le fromage...

Y'a eu le Pierre aussi. Lui, il se roulait son tabac brun, mais sa clope pouvait bien lui faire la matinée. Toujours à la rallumer et à laisser traîner ses mégots partout : quand il devait faire quelque chose, atteler une charrue par exemple, il laissait son vieux mégot sur le timon du tracteur...Non, il ne fumait pas beaucoup, quand même. Et pourtant, il n'aura pas bien profité de sa retraite. Il n'était pas vieux non plus. Soixante-cinq ans, à tout casser. Cancer du poumon. Il a traîné un peu avec une bouteille à oxygène derrière lui...Et il a cassé sa pipe.

Et puis y'a des cas plus graves encore. Plus inquiétants. Des filles jeunes et en pleine forme. Des filles dynamiques, qui avaient fait des études, qui faisaient du sport, qui allait en montagne, au ski l'hiver, faire un peu de randonnée en été...Et pourtant, elles aussi elles s'étaient faite prendre par le crabe. Elles résistaient mieux bien sûr, parce qu'elles étaient jeunes...Elles se traînaient de chimio en chimio, d'opération en opération...Elles perdaient leur cheveux. On les voyait dépérir. C'est tellement triste une belle fille qui dépérit. C'est ça qui me fend le cœur. C'est des filles de ma génération. On est allés au collège ensemble. Moi, j'ai 33 ans. Ces filles-là, elles n'ont pas la trentaine.

Il y a de quoi être inquiet, quand même.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article